Progression sensible du nombre de cancers du testicule


Le cancer du testicule reste rare chez l’homme (puisque qu’il ne représente que 1 à 2% des cancers. Pour autant sa progression suscite une certaine inquiétude. Pour info ce cancer survient généralement chez l’homme jeune (20-35 ans). En effet, et selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS), le nombre de cancers du testicule a progressé au cours de ces 10 dernières années. Ainsi le taux de patients opérés est passé de 5.1 pour 100. 000 personnes-années en 1998 à 6,7 pour 100.000 personnes-années en 2008, soit une hausse annuelle de 2,5%.


De ces chiffres apparaissent d’importantes disparités régionales qui restent difficilement explicables pour le moment. On a ainsi relevé un taux de patients opérés d’un cancer du testicule Alsace, en Lorraine, en Bretagne, ou bien dans les Pays-de-la-Loire et au contraire plus faible Languedoc-Roussillon et en Ile-de-France.

Aujourd’hui les scientifiques veulent essayer de mieux comprendre le pourquoi du comment de cette hausse mais aussi tenter d’expliquer pourquoi certaines régions sont plus touchées que d’autres.

Pour cela ils suggèrent la mise en place d’une surveillance renforcée de la santé reproductive de l’homme.