Voir ou revoir « Peplum » du 24 février 2015 (replay)


© Cécile ROGUE/M6
© Cécile ROGUE/M6

L’évènement télévisuel de ce mardi 24 février 2015 était à chercher du côté de M6 avec la première soirée de la nouvelle série « Peplum ». Comment ?  Vous avez loupé cette première soirée ? Rassurez-vous… M6 vous offre une deuxième chance via son site de replay -streaming vidéo – 6Play. Une occasion unique de découvrir une série que certains qualifient déjà de »Kaamelott » à la romaine.

Pour se faire, connectez-vous sur 6Play, puis choisissez la rubrique série/fictions et enfin sélectionnez « Peplum ». Vous pouvez aussi y accéder directement via la page dédiée de 6Play en cliquant ici


Ce premier épisode est réalisé par Philippe LEFEBVRE avec Jonathan LAMBERT (Maximus), Pascal DEMOLON (Bravus), Anthony SONIGO (Caïus), Nicole FERRONI (Octavia), Lou CHAUVAIN (Lydia), Philippe VIEUX (Ursus), Olivia COTE (Galla), Marc ZINGA (Narcissus), Franck DUBOSC (Zéphyros), Michèle LAROQUE (Arria), Gérard HERNANDEZ (Pétrone), Bruno SOLO (Sénateur), François BERLÉAND (Titus), Manu PAYET (Messager), NORMAN (Messager), Kad MERAD (Timo), Olivier BAROUX (Petri), Yvan LE BOLLOC’H (Claudius), Philippe DUQUESNE (Matho), Nadia ROZ (Cléopâtre), Isabelle NANTY (Forta), Jean-Luc BIDEAU (Sertor), Tarek BOUDALI (Émissaire), François VINCENTELLI (Esclave sexuel), François MOREL (Père Jonathan) et Sébastien CASTRO (Ingénieur aqueduc)

Soirée 1

« Peplum » nous plonge, sur fond de déclin de l’Empire romain, dans le quotidien de Bravus, ancien esclave devenu conseiller du tyrannique Empereur Maximus. Sous pression, coincé entre une vie professionnelle particulièrement stressante et une vie de famille chaotique, ses journées ne sont pas de tout repos. Côté boulot, Bravus doit mouiller la toge pour ralentir un déclin qui a une fâcheuse tendance à s’accélérer sous l’impulsion désordonnée de l’incompétent, cruel, capricieux et narcissique Maximus. Côté perso, il doit affronter chaque soir son fils Caïus, fraîchement converti au christianisme, son épouse Octavia, étrangère aux codes de la bonne société romaine, et sa fille délurée Lydia, qui les assimile trop bien. « Peplum », ou comment éviter le burn-out dans une société en déclin. Le parallèle avec aujourd’hui ne saurait être une coïncidence.